Une station climatique de renommée mondiale.

La station climatique de Villard de Lans a été créée au XIXème siècle à 1050 mètres d’altitude au cœur de ce qui est aujourd’hui le parc naturel du Vercors. C’est un bourg de montagne animé où il fait bon vivre toute l’année.

Cette station est réputée pour la qualité de l’air, ses commerces.

Les habitants disent souvent « Le tourisme est chez nous une tradition. »

Une station climatique est généralement située en montagne ou en bord de mer. Tout comme les stations thermales, elles servent à soigner les troubles respiratoires comme l’asthme. De même, Villard de Lans a un lycée climatique sportif et public.

La station climatique a été crée à l’origine pour les enfants tuberculeux, les médecins disaient que l’air des montagnes était bénéfique pour l’organisme faible des malades en rétablissement. Ils amenaient tous les enfants touchés qui étaient à un stade encore curable de la maladie.

Mais, Villard de Lans a failli succomber à une épidémie de tuberculose, ce qui a mené à l’expulsion de tous les tuberculeux. Le maire n’autorisa plus un seul tuberculeux à entrer et séjourner en ville, tous les touristes restant en ville plus de 48 heures devaient passé un contrôle chez le médecin ou fournir un certificat médical.

De nombreuses activités sportives permettent aux malades du centre climatique de s’entretenir tout aux long de leur séjour. Elles leurs accorde des moments d’occupations sportif pour améliorer leur état en plus de leur séances de repos sur les balcons au soleil et au bon air.

Le développement du climatisme s’est accompagné de la construction d’établissements pour recevoir les malades avec une architecture spécifique. Leur façade est exposée plein Sud et comporte des galeries et des balcons à tous les étages où les curistes peuvent prendre le soleil sur des chaises longues.

Il y a trois grands types de bâtiments :

  • Les chalets
  • Les cabanes
  • Les grands centres de cure

Le village de Villard de Lans connaît une période de climatisme de la fin du XIXéme siècle à 1970. La station du village, mondialement réputée, est fréquentée par des têtes couronnées et des artistes comme l’Impératrice d’Autriche-Hongrie Zita, dans les années 20, ou le roi du Maroc Hassan II, le chanteur Hugues Auffray, etc…

Emilie Le Breton, Nolwenn Feuilletin, Roxana Ionita, Léa Morel.

Publicités
Cet article a été publié dans Mémoire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s