Interview d’un doctorant, David BERNARD.

Le mercredi 13 nous sommes allés visiter différents départements scientifiques du campus universitaire de Grenoble, nous avons notamment rencontré David Bernard qui nous a expliqué les bases de la recherche d’exoplanètes et nous a donc renseigné sur son parcours professionnel.

Il a obtenu un bac S, suivi d’études de physiques à l’université. Il est actuellement enseconde année de thèse à l’IPAG. Il est modéliste et nous explique que ce travail lui convient mieux que le rôle d’observateur car ceux-ci sont régulièrement en déplacement et travaillent la nuit. David nous explique qu’il aime l’interaction avec les passionnés et le grand public. Son but est de faire rêver les gens.

En ce qui concerne son avenir professionnel David est perplexe voire pessimiste. En effet, seul un doctorant sur six trouve un emploi de chercheur en France.

A la question de la collaboration, il nous explique que de nombreux laboratoires travaillent en partenariat pour éviter de trop gros frais dus à l’achat du matériel très coûteux.

Pour lui, la recherche d’exoplanètes n’a actuellement aucun intérêt pour le grand public, mais celle-ci permet d’en apprendre plus sur l’univers et notamment sur la création des planètes et éventuellement, rencontrer un jour de nouveaux « amis » …

Shérine, Arthur et Natacha.

Publicités
Cet article a été publié dans Métiers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s