LES DIFFERENTS ACCIDENTS MUSCULO-ARTICULAIRES

Un accident peut arriver très rapidement si l’échauffement n’est pas bien fait (voir article du 10 février « Pourquoi faut-il s’échauffer avant de faire du ski ? »). La gravité de la blessure peut varier.

Accidents musculaires :

Ces accidents musculaires peuvent se produire à l’occasion d’un choc direct sur le muscle ou d’une contraction puissante exercée sur un muscle en plein étirement. Les accidents musculaires correspondant à la partie charnue du muscle peuvent se classer en trois catégories : l’élongation, le claquage (ou déchirure) et la rupture :

–      L’élongation est l’accident le plus bénin, elle consiste en la rupture de quelques cellules musculaires.

–      Le claquage est une déchirure musculaire bien plus importante entraînant la destruction d’un nombre important de cellules musculaires et la rupture de vaisseaux sanguins irriguant le muscle.Il se caractérise par une violente douleur et la formation d’un hématome.

–      La rupture est la forme la plus grave : elle peut être partielle ou complète. Elle se traduit par la formation d’une boule au niveau de la zone musculaire lésée.

Accidents articulaires :

Les os du squelette s’emboîtent au niveau d’articulations, stabilisées par des des ligaments. Les ligaments sont des structures fibreuses très résistantes, connectant les os entre eux et limitant la mobilité des articulations :

–     Une luxation est une pathologie articulaire. Le déplacement des os, dû à un traumatisme (chute, faux mouvement) s’accompagne d’une déchirure, voire d’une rupture des ligaments.

–     Une entorse est provoquée par des lésions traumatiques d’une articulation résultant de sa distorsion de taille, avec étirements ou rupture des ligaments.

–     Une tendinite est dû à l’inflammation d’un tendon.

Voici un exemple de luxation : on remarque que l’humérus est décalé par rapport à l’articulation de  l’épaule.

photo 1

L’exception qui confirme la règle

Mattis, le célèbre blessé, nous permet d’avoir un exemple. En effet sa blessure n’affecte ni ses muscle et ni ses os. Il a subit une rupture de la membrane située entre le tibia (à droite) et le péroné (à gauche).

Radio Mattis

 

Clément, Jean, Guillaume et Kylian

Advertisements
Cet article a été publié dans Le projet. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s