Comment réduire le gaspillage au centre?

I- Que ne faut-il pas faire pour économiser de l’énergie :

 

 Il ne faut pas laisser les robinets ouverts si l’on ne les utilise pas.

 CAM00021

Il faut éteindre les lumières si elles ne sont pas nécessaire.

 CAM00022

Il faut fermer les fenêtres lorsque les chauffages sont allumés.

 CAM00023

II- Les efforts du centre pour limiter le gaspillage des énergies 

Interview de Gilles, un responsable du site.

a) Chauffage :

La température du chauffage est réglée en fonction du nombre de personnes présentes dans la pièce. Une personnes produit environ 80 watts. Avec 100 personnes dans une même pièce on chauffe autant que 4 radiateurs puissants. Quand il n’y a personne dans le self pendant un moment la température est de 19,5°C alors que pendant le repas, la température est passée à 22°C. Il y à des fenêtres à double vitrage dans tous les bâtiments sauf au sous-sol. L’an dernier, les joints de toutes les fenêtres ont été refaits pour augmenter l’isolation. Ils ont pour projet, l’an prochain, de changer les 4 portes en bois de l’entrée. Sur le sol des combles, il a été mis 35 centimètres de ouate de cellulose. Pour faire des économies d’énergie, le centre utilise l’énergie naturelle. Il y a 2 chaudières à bois, utilisant des copeaux de bois. Le bois a été préféré au fuel pour des questions d’économie d’argent. En effet, 2 tonnes de bois équivalent à 1 tonne de fuel en énergie mais coûtent 4 fois moins chères. Les pièces de circulation ne sont pas chauffées pour éviter de perdre de l’énergie.

b) Électricité :

Les ampoules du rez-de-chaussé ainsi qu’au premier étage, sont de basse consommation. Il n’y à pas de chauffage électrique pour éviter de dépenser de l’électricité.

c) Eau :

Ils envisagent de mettre des économiseurs d’eau sur les robinets. Il y a des cordons chauffants le long de la tuyauterie parcouru par des câbles électriques afin de garder l’eau chaude. Le terrain de football présent sur le site est arrosé avec de l’eau récupérée des toitures à l’aide d’une pompe et d’un réservoir.

III- Les efforts du centre pour limiter le gaspillage alimentaire :

Interview du cuisinier Jean-Christophe :

Il faut gérer au mieux les matières premières selon l’âge et l’activité des personnes présentes dans le centre. Il achète cohérent, il achète des produits régionaux et ces achats sont livrés dans un délai court, environ 1 jour. Il essaie au maximum de limiter le gaspillage. Lors qu’il remarque que les produits ne sont pas vraiment apprécié, il diminue la quantité la fois suivante (exemple des carottes rappées au repas de dimanche midi, 8 kgs sur 10 ont été mangés). Il utilise de plus en plus de légumineuses et de céréales car elles sont moins chères, plus nourrissantes et se sont des produits régionaux. Il diminue la quantité de viande. Par contre, quand il y a des restes, il ne peut pas les transformer (réglementation) donc il les jette.

Nous remercions Gilles et Jean-Christophe d’avoir gentiment répondu à nos questions.

Dylan A, Thomas T et Ronan K

Publicités
Cet article a été publié dans Développement durable, Le projet. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s